[Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome III

Aller en bas

[Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome III

Message par OraNN le Mer 21 Juin - 8:51

Tome III: les debuts de Brise-Dragon

Bien que la pierre de tenebres de Larkheno fut redue a Kehar, nous continuames ensemble vers l'inconnu.

Nous ne savions pas vraiment dans quelles aventures que nous nous embarquions quand nous avons accepeter de travailler avec Arnel Sang-Noir, le nordique, et Saalen, le rougegarde. Quoiqu'il en soit, nous etions tous partit pour la region de l'Attache de Kragen, dans la province imperiale, aux portes de Morrowind et du Marai Noir.

Tous, je parle bien sur de Kehar, Assithaniel et moi, des deux membre de l'ordre des Protecteurs de Sarneor le Sage, mais aussi des deux freres qui nous avaient vole la pierre de tenebres de Larkheno. Celui qui avait pris la pierre a Kehar se nommait Lahern de Sarmeynas, son frere, l'archer, se nomme qu'en a lui Imrynis de Sarmeynas.

Apparament, a se que nous dimes les deux acolytes, les dirigeants de l'ordre des Protecteurs de Sarneor le Sage les avaient envoyer pres de l'Attache de Kragen pour qu'ils reglent quelques problemes.

A se que j'en savais a l'epoque, les Protecteurs de Sarneor le Sage etaient de nobles guerriers qui combattaient le mal sur tout Tamriel. Le siege de l'ordre, a Taneth en Lenclume, etait decrit comme un grand palais de marbre noir avec de larges ouvertures entre les hautes colonades qui bordaient l'edifice, melange contratictoir d'ombre et de lumiere. Pour tout le monde, cet ordre etait l'un des plus secret que Tamriel connu. Difficile il etait de penetrer dans l'enceinte de leurs murs. Peu de choses etaient connues de la population sur eux dans l'Empire. L'indentite de ceux qui les diriger, leurs motivations ainsi que leurs moyens etaient autant de questions que beaucoup se poser a leur sujet. Mais, meme avec tout ces secrets, les Protecteurs de Sarneor le Sage beneficiaient d'une bonne image et avaient l'affection du peuple pour tout les services rendus contre les forces des Princes de l'Ombre-Terre.

Etait-ce pour combattre l'un de ces Princes qu'Arnel et Saalen nous avaient demander de les accompagnes?

Nous ne le surrent qu'en arrivant a l'Attache de Kragen quelques jours plus tard.

C'etait la premiere fois que je venais dans cette cite. Celle-ci etait de taille moyenne, bien que la plus grande de toute la region. Le style imperial des maisons ne me depayssais pas vraiment. La ville possedait tout les grands services imperiaux, comme un palais du gouverneur, un bureau des taxes et du resensement, une guilde des marchands, un temple, dedier a Julianos dans cette ville... Meme si elle ne emerveiller pas, j'avais tout de meme conciense que l'Attache de Kragen etait une ville importante pour la region.

Mais notre mission n'etait pas a l'Attache de Kragen meme, mais dans sa campagne toute proche. Je demanda aux deux paladins a quel genre de mission nous allions nous risquer au moment ou ils commencerent a nous distrubier une quantite impressionante de potions de soin a chacun d'entre nous dans une auberge du centre de la cite. En effet, cette action me laissais perplexe. Ils se regarderent entre eux, Arnel se tourna vers moi et fit: "Nous allons affronter une bien dangereuse creature". Bien sur, je l'interrogea: "Quel genre?". Il me repondit: "Du genre dragon des ombres". Tout le reste de la troupe etait ebahis. Kehar s'ecria: "C'est de la folie d'attaquer un dragon a seulement sept!". Toute l'auberge regarda dans notre direction. En voyant l'attrait que la populase avait pour nous, Arnel et Saalen nous obligerent a quitter le lieu.

"Comment voulez-vous que l'on tue un dragon?! Vous etes fous!" fit Imrynis hors de l'auberge. Saalen retira le tissu enveloppant un long objet que j'avais deja vu dans son sac depuis que nous le suivions. Il s'agissait d'une lame dans son fourreau. Ce dernier etait fort beau, de couleur noir et orne d'opales fumees, il avait une gueule de dragon representer sur l'un des cotes. Lorsque Saalen sortit la lame, son eclatante brillance illumina nos regards. Bien que son manche et son pommeau se confondait avec le fourreau noir, la lame de l'epee etait de cristal. Un cristal si clair, si transparant, que la lumiere qui la traverser etait d'une purete impressionante. Saalen fit: "Voici la Briseuse de Dragon".

Le silence remplaca les doutes.

L'epee que venait de nous montrer Saalen etait une arme legendaire. D'apres se que j'avais lu sur elle, cette lame permit au heros Yladus de Taskirme, dit le Pourfendeur des treize Dragons, d'accomplir des exploits uniques dans l'histoire. J'avais toujours cru que ce n'etait que des contes pour enfants, mais la description de l'epee etait si fidele a ce que j'avais devant les yeux que je n'avais pas d'autre choix que de le croire.

Saalen rangea rapidement l'epee pour que la population ne la voit pas, car tout le monde a un jour entendu parler de cette legendaire lame. Certains doivent meme en rever chaques nuits...

Nous partimes, prese par les deux paladins vers une grotte pres de l'Attache de Kragen que les habitants de la region nomme la taniere de l'Outre-Monde.

Il etait etonnant qu'un dragon se retrouve dans cette partie du territoire. En effet, bien que les dragons ne vivent qu'en Cyrodil, il est bien rare dans voir aux frontieres de cette belle region. Generalement, on les voit plutot vers le coeur de la province, bien que, selon le dicton "Les terres de Cyrodil s'etendent sur un vol de dragon", et donc, puisque nous sommes encore dans la province, les dragons pourraient tres bien y vivre.

Nous arrivames devant cette fameuse grotte. Elle etait en effet toute proche de la ville. Son entree etait immence, une certaine chaleur venant du fin fond des entrailles de la terre s'en degagait ainsi que l'odeur violente des fumeroles de souffre. La lumiere du jour n'entrait meme pas dans cette caverne, comme repoussait par le mal qui l'habiter.

Arnel entra le premier, suivit de pres par Saalen, tout deux determiner par leur missions. Lahern fit signe a son frere de suivre les deux paladins. Assithaniel leur emboita le pas. Kehar me regarda, puis me fit un signe de tete m'indiquant de le suivre a l'interieur.

Si l'exterieur me terrifiais deja, l'interieur m'anguoissa encore plus et le doute vient rapidement dans mon esprit. Nous descendions encore et toujours plus profondement vers les abimes. La lumiere rouge venant des coulees de lave qui couraient entre les roches plus bas encore donnait au decor l'impression d'etre en train de visiter les enfers. Certaines roches qui nous entourees semblaient etre des geants, des ogres ou encore des demons. Et le bruit sourd de la vapeur remontant vers la surface sonnait comme le cri d'une horreur abyssale.

J'etais derriere tout le groupe, observant les moindres details de ces cavernes, quand une chaleur plus grande encore que celle qui nous etouffee deja parcoura mon dos. Qui avait-il derriere moi? Une reponse traversa mes pensees. Mes yeux s'ecarquillerent presque naturelement a la simple idee que je venais d'avoir. Je tourna la tete pour voir au dessus de mon epaule... C'etait bien se que je craignais... le dragon des ombres que nous pourchassions etait derriere moi, en train de renifler l'air ambiant. Je ne peut meme pas dire combien de temps j'ai passe a regarder la bete a humer les odeurs, je sais juste que se qui m'avait sortit de ma paralysie c'etait la fleche qui se planta dans le museau du dragon.

Il s'agissait d'une des fleches d'Imrynis. Le dragon recula rapidement puis se releva, atteignant presque la voute de roche du plafond de la caverne de sa tete. Il poussa un cri a faire fremir.

Pendant ce temps, tous dans le groupe sortirent leurs armes et avancerent a la rencontre du dragon. Et notament Saalen avec sa Briseuse de Dragon. Ce dernier porta un coup a la jambe de la bete. Un coup puissant mais pour la taille du dragon semble t-il assez faible. Au contact de la lame de cristal sur la creature, une "lance" de lumiere fenda le pied en deux.

Le dragon poussa a nouveau un cri terrifiant, mais cette fois, on pouvait y entendre la douleur qui venait de l'atteindre. Une douleur d'une puissance indescriptible.

Le dragon s'envola a l'interieur de la grotte. Il eu rapidement compris que l'endroit etait bien trops petit et sortit donc de ces cavernes. Le probleme etait que celui-ci se diriger vers la ville de l'Attache de Kragen.

Nous courrames jusqu'aux portes de la cite. Le dragon volait deja au dessus, raflant parfois quelques cidatins qui courraient plus bas dans les rues pour echapper a la creature. Je ne pense pas que cela soit par gourmandise, on sentait bien que se dragon etait affole. De toute maniere, notre mission etait de le tuer, mais des lors, il etait devenu vraiment genant. Seulement, nous ne savions pas comment l'approcher...

De toutes manieres, se fut lui qui nous attaqua, simplement apres avoir appercu Saalen et la lame qu'il tenait dans ces mains. Des qu'il l'eu vu, le dragon des ombres piqua vers le paladin qui n'eut pas le temps de reagir et fut propulser contre le haut d'une des tours de defence de la ville. Il retomba aussi sec. Quand tout le groupe le vit au sol, face contre terre, nous comprimes alors qu'il ne se releverait plus. Triste fin pour ce paladin, bien que mourrir au combat a toujours etait honnorable pour un guerrier.

La Briseuse de Dragon etait a mes pieds et la lutte contre la bete n'etait pas fini. Je lacha mon epee courte pour attraper la legendaire lame des heros d'antant. N'ecoutant que mon courage et oubliant la peur et la raison, je me presipita vers la creature pour venger mon nouvel ami Saalen. Je ne peut plus dire de quelle maniere, ni dans quelles circonstances mais le combat fut ardut et finalament, touche a la poitrine, je pourfenda le dragon devant toute la cite de l'Attache de Kragen... Celui-ci fut couper de part en part.

La legende de notre groupe etait en marche...

Suite dans le tome IV

Par Jayran Essius
Chef du groupe d'aventurier de Brise-Dragon.
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome III

Message par tiaremoana le Jeu 29 Juin - 16:55

corrections :

Tome III: les débuts de Brise-Dragon

Bien que la pierre de ténèbres de Larkheno fut rendue à Kehar, nous continuâmes ensemble vers l'inconnu.

Nous ne savions pas vraiment dans quelles aventures nous nous embarquions quand nous avons accepté de travailler avec Arnel Sang-Noir, le nordique, et Saalen, le rougegarde. Quoiqu'il en soit, nous étions tous parti pour la région de l'Attache de Kragen, dans la province impériale, aux portes de Morrowind et du Marais Noir.

Tous, je parle bien sûr de Kehar, Assithaniel et moi, des deux membres de l'ordre des Protecteurs de Sarneor le Sage, mais aussi des deux frères qui nous avaient volé la pierre de ténèbres de Larkheno. Celui qui avait pris la pierre à Kehar se nommait Lahern de Sarmeynas, son frère, l'archer, se nommait quant à lui Imrynis de Sarmeynas.

Apparemment, à ce que nous dirent les deux acolytes, les dirigeants de l'ordre des Protecteurs de Sarneor le Sage les avaient envoyé près de l'Attache de Kragen pour qu'ils règlent quelques problèmes.

A ce que j'en savais à l'époque, les Protecteurs de Sarneor le Sage étaient de nobles guerriers qui combattaient le mal sur tout Tamriel. Le siège de l'ordre, à Taneth en Lenclume, était décrit comme un grand palais de marbre noir avec de larges ouvertures entre les hautes colonnades qui bordaient l'édifice, mélange contratictoire d'ombre et de lumière. Pour tout le monde, cet ordre était l'un des plus secret que Tamriel ait connu. Il était difficile de pénétrer dans l'enceinte de leurs murs. Peu de choses sur eux étaient connues de la population dans l'Empire. L'identité de ceux qui les dirigeaient, leurs motivations ainsi que leurs moyens étaient autant de questions que beaucoup se posaient à leur sujet. Mais, même avec tous ces secrets, les Protecteurs de Sarneor le Sage bénéficiaient d'une bonne image et avaient l'affection du peuple pour tous les services rendus contre les forces des Princes de l'Ombre-Terre.

Etait-ce pour combattre l'un de ces Princes qu'Arnel et Saalen nous avaient demandé de les accompagner?

Nous ne le sûmes qu'en arrivant à l'Attache de Kragen quelques jours plus tard.

C'était la première fois que je venais dans cette cité. Celle-ci était de taille moyenne, bien que la plus grande de toute la région. Le style impérial des maisons ne me dépaysait pas vraiment. La ville possédait tous les grands services impériaux : un palais du gouverneur, un bureau des taxes et du recensement, une guilde des marchands, un temple dédié à Julianos, (dans cette ville...). Même si elle ne m'émerveillait pas, j'avais tout de même conscience que l'Attache de Kragen était une ville importante pour la région.

Mais notre mission n'était pas à l'Attache de Kragen même, mais dans la campagne toute proche. Je demandai aux deux paladins à quel genre de mission nous allions nous risquer au moment où ils commencèrent à nous distribuer une quantité impressionnante de potions de soin a chacun d'entre nous dans une auberge du centre de la cité. En effet, cette action me laissait perplexe. Ils se regardèrent entre eux, Arnel se tourna vers moi et fit: "Nous allons affronter une bien dangereuse créature". Bien sûr, je l'interrogeai: "Quel genre?". Il me répondit: "Du genre dragon des ombres". Tout le reste de la troupe était ébahi. Kehar s'écria: "C'est de la folie d'attaquer un dragon à seulement sept!". Toute l'auberge regarda dans notre direction. En voyant l'attrait que la populace avait pour nous, Arnel et Saalen nous obligèrent à quitter le lieu.

"Comment voulez-vous que l'on tue un dragon?! Vous êtes fous!" fit Imrynis hors de l'auberge. Saalen retira le tissu enveloppant un long objet que j'avais déjà aperçu dans son sac depuis que nous le suivions. Il s'agissait d'une lame rangée dans son fourreau. Ce dernier était fort beau, de couleur noire et orné d'opales fumées, il y avait une gueule de dragon representée sur l'un des côtés. Lorsque Saalen sortit la lame, son éclatante brillance illumina nos regards. Bien que son manche et son pommeau se confondent avec le fourreau noir, la lame de l'épée était de cristal. Un cristal si clair, si transparent, que la lumière qui la traversait était d'une pureté impressionnante. Saalen fit: "Voici la Briseuse de Dragon".

Le silence remplaça les doutes.

L'épée que venait de nous montrer Saalen était une arme légendaire. D'après ce que j'avais lu sur elle, cette lame permit au héros Yladus de Taskirme, dit le Pourfendeur des treize Dragons, d'accomplir des exploits uniques dans l'histoire. J'avais toujours cru que ce n'était que des contes pour enfants, mais la description de l'épée était si fidèle à ce que j'avais devant les yeux que je n'avais pas d'autre choix que de le croire.

Saalen rangea rapidement l'épée pour que la population ne la voie pas, car tout le monde à un jour entendu parler de cette lame légendaire. Certains doivent même en rêver chaque nuit...

Nous partîmes, pressés par les deux paladins vers une grotte près de l'Attache de Kragen que les habitants de la région nomment la tanière de l'Outre-Monde.

Il était étonnant qu'un dragon se retrouve dans cette partie du territoire. En effet, si les dragons ne vivent qu'en Cyrodil, il est bien rare d’en voir aux frontières de cette belle région. Généralement, on les voit plutôt vers le coeur de la province, bien que, selon le dicton "Les terres de Cyrodil s'étendent sur un vol de dragon", et donc, puisque nous sommes encore dans la province, les dragons pourraient très bien y vivre.

Nous arrivâmes devant cette fameuse grotte. Elle était en effet toute proche de la ville. Son entrée était immense, une certaine chaleur venant du fin fond des entrailles de la terre s'en dégageait ainsi que l'odeur violente des fumeroles de souffre. La lumière du jour n'entrait même pas dans cette caverne, comme repoussée par le mal qui l'habitait.

Arnel entra le premier, suivit de près par Saalen, tout deux déterminés à remplir leur mission. Lahern fit signe à son frère de suivre les deux paladins. Assithaniel leur emboîta le pas. Kehar me regarda, puis me fit un signe de tête m'invitant à le suivre à l'intérieur.

Si l'extérieur me terrifiait déjà, l'intérieur m'angoissa plus encore et le doute vint rapidement habiter mon esprit. Nous descendions encore et toujours plus profondément vers les abîmes. La lumière rouge venant des coulées de lave qui couraient entre les roches plus basses encore nous donnait l'impression d'être en train de visiter les enfers. Certaines roches qui nous entouraient, prenaient l’aspect de géants, d’ogres ou encore de démons. Et le bruit sourd de la vapeur remontant vers la surface résonnait comme le cri d'une horreur abyssale.

J'étais derrière tout le groupe, observant les moindres détails de ces cavernes, quand une chaleur plus grande encore que celle qui nous étouffait déjà parcourut mon dos. Qu’y avait-il derrière moi? Une réponse me vint à l’esprit. Mes yeux s'écarquillèrent presque naturellement à la simple idée que je venais d'avoir. Je tournai la tête pour voir au dessus de mon épaule... C'était bien ce que je craignais... le dragon des ombres que nous pourchassions était derrière moi, en train de renifler l'air ambiant. Je ne peux même pas dire combien de temps j'ai passé à regarder la bête humant nos odeurs; je sais juste que ce qui me sortit de ma paralysie ce fut la flèche qui se planta dans le museau du dragon.

Il s'agissait d'une des flèches d'Imrynis. Le dragon recula rapidement puis se releva, sa tête atteignant presque la voûte de roche du plafond de la caverne. Il poussa un cri de bête blessée qui nous fit frémir.

Pendant ce temps, tous dans le groupe sortirent leurs armes et avancèrent à la rencontre du dragon. Et notamment Saalen avec sa Briseuse de Dragon. Ce dernier porta un coup à la jambe de la bête. Un coup puissant mais pour la taille du dragon semble t-il assez faible. Au contact de la lame de cristal sur la créature, une "lance" de lumière lui fendit le pied en deux.

Le dragon poussa à nouveau un cri terrifiant, mais cette fois, on pouvait y entendre la douleur qui venait de l'atteindre. Une douleur d'une puissance indescriptible.

Le dragon s'envola à l'intérieur de la grotte. Il avait rapidement compris que l'endroit était bien trop petit et sortit donc des cavernes. Le problème était qu’une fois dehors, il se dirigea vers la ville de l'Attache de Kragen.

Nous courûmes jusqu'aux portes de la cité. Le dragon volait déjà au dessus de celle-ci, raflant parfois quelques cidriers qui courraient dans les rues pour échapper à la créature. Je ne pense pas que cela soit par gourmandise, on sentait bien que ce dragon était affolé. De toute manière, notre mission était de le tuer, mais dès lors, il était devenu vraiment dangereux. Seulement, nous ne savions pas comment l'approcher...

De toutes manières, ce fut lui qui nous attaqua, simplement après avoir aperçu Saalen et la lame qu'il tenait dans ses mains. Dès qu'il l'eut vue, le dragon des ombres piqua vers le paladin qui n'eut pas le temps de réagir et fut propulsé contre le haut d'une des tours de défense de la ville. Il retomba aussi sec. Quand tout le groupe le vit au sol, face contre terre, nous comprîmes alors qu'il ne se relèverait plus. Triste fin pour ce paladin, bien que mourir au combat ait toujours été honorable pour un guerrier.

La Briseuse de Dragon était à mes pieds et la lutte contre la bête n'était pas finie. Je lachai mon épée courte pour attraper la légendaire lame des héros d'antan. N'écoutant que mon courage et oubliant la peur et la raison, je me précipitai vers la créature pour venger mon nouvel ami Saalen. Je ne peux plus dire de quelle manière, ni dans quelles circonstances mais le combat fut ardu et finalement, touché à la poitrine, je pourfendis le dragon devant toute la cité de l'Attache de Kragen... Celui-ci fut coupé de part en part.

La légende de notre groupe était en marche...

Suite dans le tome IV

Par Jayran Essius
Chef du groupe d'aventurier de Brise-Dragon.
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum