[Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome II

Aller en bas

[Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome II

Message par OraNN le Mer 21 Juin - 8:51

Tome II: la genese de Brise-Dragon

Kehar, Assithaniel et moi traversions les cavernes mortuaires des seigneurs de Jirsal.

Jirsal etait une ville du Nord de la region de Cyrodil, plus precisement dans les collines d'Arneuvaila. Hommes de lois, commandants de la milice locale, grands proprietaires terrien, les seigneurs de Jirsal furent, tout au long de l'histoire, des personnes influantes dans le Nord de la region de Cyrodil.

Les carvernes mortuaires, ou sont enterres tout les maitres de Jirsal depuis Ethaer de Loslocca, sont a l'image de la grandeur des seigneurs. La roche blanche des tunnels brille sous la flamme des torches. Devant chaques chambres funeraires, une imposante statue du defuns en armes casse la monotonie des collonades qui longent les murs des galeries. Des puits de lumiere frappe chacunes des tombes des seigneurs et les eclairons pendant une eternite.

Nous cherchions la tombe du seigneur Arstel Dorum de Oorvaneck. Selon les informations de Kehar, c'etait entre les mains mortes de ce seigneur que se trouvait la fameuse pierre des tenebres de Lharkeno, recherchait Kehar depuis trois ans deja.

Comme nous l'avions appris Assithaniel et moi, Kehar passait par hassard par le village de Mont-d'Hiver lorsqu'il appris la meme nouvelle que nous, a savoir que le village d'Epine-de-Glace etait attaquer par une meute de loups. C'est a partir de cette recontre que pres de quatre jours plus tard, nous nous trouvions tout trois dans ces cavernes.

Apres plusieurs minutes de marche, nous nous trouvions devant la chambre mortuaire du trente quatrieme seigneur de Jirsal, Arstel Dorum de Oorvaneck. Le but de Kehar allait enfin etre atteind.

Nous nous approchions dans le silence le plus total du caveau. Un leger vent provenant du puit de lumiere carassait nos visages. Le sourir de Kehar me fesais presque oublier que nous etions a l'interieur d'une tombe. Mais l'odeur, bien que nettement moins forte que dans les sepultures ordinaires, rappelait sans cesse la verite sur le lieu.

Quand nous fumes assez du sercophage, nous pumes voir que celui-ci etait encore fermer. La pierre que nous cherchions etait entre les mains du cadavre du seigneur, comme indiquer sur l'un des parchemins que Kehar avait trouver au cours de sa quete.

L'enorme pierre recouvrant la tombe du seigneur devait etre bouge pour pouvoir acceder a la pierre. Celle-ci devait peser plusieures centaines de livres.

Nous avions peiner a la soulever, mais une fois celle-ci au sol, un sentiment de soulagement nous gagna tous et Kehar etait recompencer de son acharnement et sa determination sans faille. Enfin presque...

Une fois la pierre entre ses mains, une main munie d'une lame courte venant de derriere lui se placa devant son cou. Kehar ne bougea plus, pertrifier. Assithaniel et moi mirent immediatement la main au fourreau pour sesir notre arme. Le voleur cache derriere Kehar nous disuada d'intervenir en quelques mots, qu'il illustra en rapprochant la lame de son epee pres de la gorge de notre mage. Il souffla a Kehar des paroles que nous ne pumes entendre. La seconde main du voleur se placa de l'autre cote de Kehar, la pomme ouverte. Le mage mit la pierre qu'il venait de trouver dans cette main tendue qui se referma immediatement.

Rapidement, le voleur bouscula Kehar qui, surpris, tomba sur le cote. En quelques pas, le roublard etait deja hors de la salle mortuaire du seigneur Oorvaneck. Je me partit a sa poursuite, tres vite imite par mon ami Assithaniel. Dans le long couloir qui menait vers la sortie, le voleur pris de la distance, surement plus habituer a courrir que nous. Je me souvient de sa cape noire flottant dans l'air nauseabond du couloir, tellement proche de ma main et si long en meme temps.

La lumiere de la sortie, si minuscule au fond du couloir pres de la salle du caveau d'Oorvaneck, etait maintenant si grande qu'elle nous eblouhissait presque. Le voleur semblait encore en pleine forme alors que nous, ces poursuivants, etions de plus en plus loin de lui. A ce moment la, je pensais que dans quelques instants il serait dehors, et surement hors de portee de nous. Je perdis presque espoir d'ailleur lorsque je le vit sortir des cavernes funeraires. Pourtant, Assathaniel et moi courrions toujours vers la sortie.

Quelle ne fut pas notre surprise de le voir face a nous, les bras croisaient, sans sa capuche, a quelques mettre de la sortie du tunnel. Le souffle court, nous ne reagimes pas de suite et restames a la porte des cavernes. Il nous fit: "N'essayez pas de nous suivre!". Kehar arriva quelques secondes plus tard, essoufle lui aussi. Il eu tout d'abord la meme reaction que nous, ne bougeant pas, regardant le voleur se jouer de nous. Mais, au bout de quelques instants, Kehar decida d'avancer vers lui. Le voleur n'essaya meme pas de partir, il prefera regarder au dessus de l'imence porte des cavernes funeraires.

C'est au moment ou mon regard suiva celui du voleur qu'une fleche se planta au pied de Kehar, le fessant s'arreter.

Un archer etait cacher juste au dessus de nos tetes. Sans aucuns doutes, c'etait le complice du voleur. Ce dernier nous donna l'ordre de ne pas avancer puis commanca a s'en aller.

Nous avions deja vecu beaucoups de rebondisement mais se n'etait pas fini. Nous ne comprimes pas tout de suite lorsque l'archer fut a terre devant nous quelques secondes apres que le voleur se mit a partir. Voyant cela, Kehar retint la cape du voleur qui etait a quelques metres de lui avant qu'il ne puisses a son tour comprendre de quoi il en retourner. Il la tira en arriere et le voleur se retrouva sur le posterieur, la pierre convoitee tombant de sa sacoche et roulant sur le sol. Les brigants n'avaient pas l'air fier en ces biens mauvaises postures.

Un immense nordique en armure d'acier sauta pres de moi. C'etait lui qui avait pousser l'archer de sa place sans qu'il ne comprenne. Un autre homme en armure apparut des hautes herbes derriere Kehar et le voleur. Celui-la etait un rougegarde. Les deux nouveaux intervenant portaient la marque des Protecteurs de Sarneor le Sage. L'histoire que nous vivions etait des plus en plus folle.

Je me souviens des mots du nordique: "Allons, que se passe-t-il par ici!". C'est a ce moment que Kehar s'ecria qu'il avait ete voler. Le rougegarde s'approcha de la pierre des tenebres de Lharkeno et parla a son tour, coupant la parole a Kehar: "Cette pierre magique n'est pas votre, mage!". Et la, le voleur se mit a croire qu'elle lui serait rendu et marmona quelques calomnies sur Kehar mais il fut vite coupait par le rougegarde qui a nouveau dit que la pierre n'etait pas sienne.

"Quel est votre porbleme?" lanca le nordique au voleur. Ce dernier repondit qu'ils avaient des problemes, lui et son frere, en montrant l'archer. A ces dires, les terres de leur famille avaient ete envahi par un puissant seigneur de guerre qui les avait confisquees. Ensuite, un necromancien leurs avait promis quand lui rapportant la pierre de tenebres de Lharkeno, celui-ci pourrait les aides a retrouver leur pouvoir sur les terres de leur pere disparu.

Kehar reagit: "La pierre ne permet que de resiste a la foudre, comment voulez vous que le necromancien vous aide, ils menttent, et puis, comment serait-il voler si bien et l'autre tirer avec tant de precision si se sont des fils de noble". L'archer fit: "Voila six ans que nous sommes confronter a la vie dans la rue, nous avons dut apprendre".

Le rougegarde prit enfin la pierre pour la mettre dans sous sa cuirasse. Le nordique fit: "Voila se que l'on va faire, vous allez tous nous suivre pour regler notre affaire, ensuite nous irons tous aider ces deux nobles et enfin la pierre reviendra au mage et a ces deux acolytes."

Tous le monde acquissa... Sans le savoir le groupe d'aventurier de Brise-Dragon venait de naitre...

Suite dans le tome III

Par Jayran Essius
Chef du groupe d'aventurier de Brise-Dragon.
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Chroniques de Brise-Dragon Tome II

Message par tiaremoana le Ven 23 Juin - 13:14

corrections :

Tome II: la genèse de Brise-Dragon

Kehar, Assithaniel et moi traversions les cavernes mortuaires des seigneurs de Jirsal.

Jirsal était une ville du Nord de la région de Cyrodil, plus précisément dans les collines d'Arneuvaila. Hommes de lois, commandants de la milice locale, grands propriétaires terrien, les seigneurs de Jirsal furent, tout au long de l'histoire, des personnes influentes dans le Nord de la région de Cyrodil.

Les cavernes mortuaires, où sont enterrés tout les maîtres de Jirsal depuis Ethaer de Loslocca, sont à l'image de la grandeur des seigneurs. La roche blanche des tunnels brille sous la flamme des torches. Devant chaque chambre funéraire, une imposante statue du défunt en armes casse la monotonie des colonnades qui longent les murs des galeries. Des puits de lumière frappent chacune des tombes des seigneurs et les éclaireront pendant une éternité.

Nous cherchions la tombe du seigneur Arstel Dorum de Oorvaneck. Selon les informations de Kehar, c'était entre les mains mortes de ce seigneur que se trouvait la fameuse pierre des ténèbres de Lharkeno, qu’il recherchait depuis trois ans déjà.

Comme nous l'avions appris Assithaniel et moi, Kehar passait par hasard par le village de Mont-d'Hiver lorsqu'il apprit la même nouvelle que nous, à savoir que le village d'Epine-de-Glace était attaqué par une meute de loups. C'est à la suite de cette rencontre que près de quatre jours plus tard, nous nous trouvions tout trois dans ces cavernes.

Après plusieurs minutes de marche, nous nous trouvions devant la chambre mortuaire du trente quatrième seigneur de Jirsal, Arstel Dorum de Oorvaneck. Le but de Kehar allait enfin être atteint.

Nous nous approchions dans le silence le plus total. Un léger vent provenant du puit de lumière caressait nos visages. Le sourire de Kehar me faisait presque oublier que nous étions à l'intérieur d'une tombe. Mais l'odeur, bien que nettement moins forte que dans les sépultures ordinaires, rappelait sans cesse la vérité sur le lieu.

Quand nous fumes assez près du sarcophage, nous pûmes voir que celui-ci était encore fermé. La pierre que nous cherchions était entre les mains du cadavre du seigneur, comme indiqué sur l'un des parchemins que Kehar avait trouvé au cours de sa quête.

L'énorme pierre recouvrant la tombe et qui devait être soulevée pour accéder à la pierre devait peser plusieurs centaines de livres.

Nous avions peiné à la déplacer, mais une fois celle-ci au sol, un sentiment de soulagement nous gagna tous et Kehar aller être récompensé de son acharnement et de sa détermination sans faille. Enfin presque...

Une fois la pierre entre ses mains, nous vîmes surgir une main et la lame courte qu’elle tenait se plaçer devant son cou. Kehar ne bougea plus, pétrifié. Assithaniel et moi mirent immédiatement la main au fourreau pour saisir notre arme. Le voleur caché derrière Kehar nous dissuada d'intervenir en quelques mots, qu'il illustra en rapprochant la lame de son épée près de la gorge de notre mage. Il souffla à Kehar des paroles que nous ne pûmes entendre. La seconde main du voleur se plaça de l'autre cote de Kehar, la pomme ouverte. Le mage mit la pierre qu'il venait de trouver dans cette main tendue qui se referma immédiatement.

Rapidement, le voleur bouscula Kehar qui, surpris, tomba sur le côté. En quelques pas, le roublard était déjà hors de la salle mortuaire du seigneur Oorvaneck. Je me lançai à sa poursuite, très vite imite par mon ami Assithaniel. Dans le long couloir qui menait vers la sortie, le voleur augmenta son avance, sûrement plus habitué à courir que nous. Je me souviens de sa cape noire flottant dans l'air nauséabond du couloir, tellement proche de ma main et si loin en même temps.

La lumière de la sortie, si faible lorsque nous étions au fond du couloir près de la salle du caveau d'Oorvaneck, était maintenant si brillante qu'elle nous éblouissait presque. Le voleur semblait encore en pleine forme alors que nous, ses poursuivants, étions de plus en plus loin de lui. A ce moment la, je pensais que dans quelques instants il serait dehors, et sûrement hors de portée. Je perdis presque espoir d'ailleurs lorsque je le vis sortir des cavernes funéraires. Pourtant, Assathaniel et moi courrions toujours vers la sortie.

Arrivé sur le seuil de la caverne, quelle ne fut pas notre surprise de le voir face à nous, les bras croisés, sans sa capuche, à quelques mètres de la sortie du tunnel. Le souffle court, nous ne réagîmes pas de suite et restâmes immobiles. Il nous dit alors: "N'essayez pas de nous suivre!". Kehar arriva quelques secondes plus tard, essoufflé lui aussi. Il eut tout d'abord la même réaction que nous, ne bougeant pas, regardant le voleur se jouer de nous. Mais, au bout de quelques instants, Kehar décida d'avancer vers lui. Le voleur n'essaya même pas de s’enfuir, il préféra regarder au dessus de l'immense porte des cavernes funéraires.

C'est au moment où mon regard suivait celui du voleur qu'une flèche se planta au pied de Kehar, l’obligeant à s'arrêter.

Un archer était caché juste au dessus de nos têtes. Sans aucun doute, c'était le complice du voleur. Ce dernier nous donna l'ordre de ne plus avancer puis commença à s'en aller.

Nous avions déjà vécu beaucoup de rebondissements mais ce n'était pas fini. Nous ne comprîmes pas tout de suite ce qui se passait lorsque l'archer se retrouva à terre devant nous quelques secondes après. Voyant cela, Kehar retint la cape du voleur qui était a quelques mètres de lui avant qu'il ne puisse a son tour comprendre de quoi il en retournait. Il la tira en arrière et le voleur se retrouva sur le postérieur, la pierre convoitée tombant de sa sacoche et roulant sur le sol. Les brigands n'avaient pas l'air fiers dans cette bien mauvaise posture.

Un immense nordique en armure d'acier sauta près de moi. C'était lui qui avait poussé l'archer sans qu’il puisse réagir. Un autre homme en armure surgit des hautes herbes derrière Kehar et le voleur. Celui-la était un rougegarde. Les deux nouveaux intervenants portaient la marque des Protecteurs de Sarneor le Sage. L'histoire que nous vivions était des plus en plus folle.

Je me souviens des mots du nordique: "Allons, que se passe-t-il par ici!". C'est à ce moment que Kehar s'écria qu'il avait été volé. Le rougegarde s'approcha de la pierre des ténèbres de Lharkeno et parla à son tour, coupant la parole a Kehar: "Cette pierre magique n'est pas votre, mage!". Et là, le voleur se mit a croire qu'elle lui serait rendu et marmonna quelques calomnies sur Kehar mais il fut vite coupé par le rougegarde qui à nouveau dit que la pierre n'était pas sienne.

"Quel est votre problème?" lança le nordique au voleur. Ce dernier répondit qu'ils avaient des ennuis, lui et son frère, en montrant l'archer. A ses dires, les terres de leur famille avaient été envahies par un puissant seigneur de guerre qui les avait confisquées. Ensuite, un nécromancien leur avait promit qu’en lui rapportant la pierre de ténèbres de Lharkeno, celui-ci pourrait les aider à retrouver leur pouvoir sur les terres de leur père disparu.

Kehar réagit: "La pierre ne permet que de résister a la foudre, comment voulez vous que le nécromancien vous aide? Il se tourna vers le nordique et ajouta « cet homme ment, et puis, comment saurait-il voler si bien et son frère tirer à l’arc avec tant de précision si ce sont des fils de noble" ?
L'archer répondit: "Voila six ans que nous sommes confrontés à la vie dans la rue, nous avons dû apprendre à nous défendre".

Le rougegarde prit enfin la pierre pour la mettre sous sa cuirasse. Le nordique fit: "Voila ce que l'on va faire, vous allez tous nous suivre pour régler cette histoire : tout d’abord nous irons aider ces deux nobles et ensuite la pierre reviendra au mage et à ses deux compagnons."

Tout le monde acquiesça... Sans le savoir le groupe d'aventuriers de Brise-Dragon venait de naître...

Suite dans le tome III

Par Jayran Essius
Chef du groupe d'aventurier de Brise-Dragon.
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum