[livre] La nérasse, par Okensh

Aller en bas

[livre] La nérasse, par Okensh

Message par OraNN le Dim 29 Mar - 17:03

La nérasse
Par Aéccus Dolbius – médecin impérial


C’était en 3E299.
L’année terrible pour la conquête de l’Archipel de Pertevue.
C’est cette année là que la nérasse, comme les marins l’appelaient, apparue sur les peaux des premiers impériaux venus sur cette satanée île.
Archipel de malheur !
Tombeaux de quelque uns.
Souffrance de beaucoup.

Cette maladie n’était pas connue avant l’arrivée des impériaux sur les terres des wyrmers.
Eux-mêmes semblent ne pas en souffrir.
Et comme ils ne sont pas êtres à sortilèges, il semble que cela soit un mal local. Vicieux et malins, comme ces maladies qui touchèrent les impériaux dans les marais des argoniens, sorte d’arme des populations vernaculaires.

Les tout premiers arrivants étrangers furent contaminés rapidement mais c’est bien en 3E299 que la maladie devient une épidémie.
A cette époque, les colons, militaires pour la plupart, commencé à arrivaient en masse sur l’Archipel de Pertevue.
Les navires et leurs marins faisaient régulièrement des allers et retours entre le continent et les îles septentrionales.
La construction du fort Sphérène se terminait.
Le flux de population était déjà important.

Les premiers soldats postés sur l’île virent apparaître sur leurs peaux des pustules imposantes et largement gonflées.
Les démangeaisons s’en suivirent rapidement.
Ils souffraient terriblement ces soldats, terriblement.

Je fus dépêché sur place quand l’administrateur du fort de l’époque fut contaminé par le mal.
Ils manquaient de médecin.
Moi j’avais souvent été dans les Marais Noirs ou d’autres zones tropicales pour les impériaux.

Quand je suis arrivé sur place, près d’un sur trois des non locaux étaient infectés.

Aux symptômes, il fallait ajouter de nouveaux.
Les pustules devenaient verdâtres et les sujets transpiraient, suffoquaient et étaient très fiévreux.

Cela ne ressemblait à rien que je ne connaissais.
Mon expérience allée de nouveau être mise à rude épreuve.

Tout d’abord, j’avais fait mettre en quarantaine les malades.
Cependant, le mal continua a progresser. Cela m’indiquer que la maladie venait de l’extérieur, sur l’île elle-même.

Je décidais alors de faire une petite visite aux autochtones, ces fameux wyrmers.
Ils étaient comme on me l’avait décrit. Leur peau bleutée, leurs yeux violets, leur accent typique, tout ce que j’avais entendu dire était exact. Cela me faisait frissonner de voir ces raretés de la Nature.
Ils étaient tout aussi passionnants, des savants nés.

Malheureusement ils ne savaient rien de la maladie qui touchée mes congénères.
Eux-mêmes ne semblaient pas être affectés.

Quand il fallut que je reparte pour le fort Sphérène, je vis sur la route une plante, similaire au kanet doré, mais de couleur argenté cette fois. Et je me souvenais des propriétés antiseptiques de la version doré. Je décidais d’en ramasser quelques uns, pour les tester sur mes malades, en décoctions ou en pommade.

Et le miracle eu lieu.

En quelques semaines les malades furent gerris.
Simplement.

Le maux venait de l’île et le remède était endémique lui-aussi.


Plus tard, j’apprendrais que les wyrmers avaient tendance à utilisés des huiles essentielles de kanet argenté pour se prémunir des tillzecks, des parasites d’un animal local, le graval.
Je suppose que c’est cette tique qui transmet la nérasse à l’homme.

Un traitement à l’huile essentielle de kanet argenté suffit à se guérir.

_________________
avatar
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum