[livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Aller en bas

[livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par OraNN le Ven 15 Aoû - 10:11

Azenor m'a envoyé un mail sur à mon premier courrier pour confirmer qu'il ne voyait pas d'inconvénient à ce que sa nouvelle rédigée en 2004 soit intégrée au mod. Merci beaucoup!
---------------------------------

Anecdote à Vivec
par Azenor

Archer de tradition, le bosmer audacieux prénommé Azenor, encore et toujours recherché à Vivec pour le vol d'un casque d'ordonnateur, fut contraint de se jeter à l'eau du sommet du toit d'un canton, esquivant de justesse une ribambelle de sorts d"étourdissement" dont les gardes de la capitale abusent et s’enorgueillissent. La chute, bien que théâtrale fut amortie par l'onde océane qui engouffra comme un léviathan le frêle effarouché.

Vivec revêtait son manteau de ténèbres.
Les vampires errants battaient déjà des cils car la Lune se figurait sous les fils vaporeux d'un crépuscule navel.

Le peuple de l'elfe fuyant s’étaient lié en des ères séculaires aux esprits de la nature. Ondine et naïades s’enjouaient à chaque fois qu’un de ses pédestres aux oreilles de roseau incantait leur aide si précieuse. Azenor, étourdi au fin fond du tumulte aquatique, murmura en son âme une rune qu'il tenait de son père, tout comme lui tenait du sien. Sitôt la prière accomplie, les mânes marines, dont l’apparition se faisait toujours précéder de rayonnements opalins aux formes féminines, embrassèrent le presque-noyé et en un souffle l’élevèrent à la cime des eaux.

L’esprit aiguisé par cette vivace émergence et la morsure du vent du sud tant ivre de sel, Azenor s’empressa le fouler les vagues vers la terre, délaissant Vivec la fastueuse à ses rumeurs et à ses drames. Les manifestations qui soutenaient la marche de l’archer pénétrèrent les profondeurs dès lors que celui-ci fut en mesure de s’allonger sur la grève.

Plongeant ses mains dans les poches de son sac en peau de netch, Azenor tout égouttant fit le bilan des dégâts causés par la chute. Plusieurs parchemins étaient devenus inutilisables ; l’encre estompée et le papier trop fin l’obligeait à se débarrasser de ses plus nobles manuscrits. Une fiole avait perdu son goulot et, à la pestilence qui suintait de sa blouse de cuir, il était de toute évidence que le verre vidé avait contenu le musc d’insecte des mages telvannis.

Par quelle miracle ou bonne augure, la flûte de sage femme cendrais qui ballottaient à sa taille ne s’était-elle pas détachée ? Désablant le bec, Azenor plantant sa dague sur le sol, et s’étira un moment en observant le sommet d’où il avait eu la folie de s’élancer. Les ordonnateurs s’en étaient retournés à leur poste.


Tout redevint calme.


« Si seulement j’avais des ailes. » l’elfe confia-t-il au silence pénétrant.
Pensif et conquis par les couleurs obscurcies de la végétation, il s’abandonna pour la nuit, abrité par un rocher angulaire, en ayant soin de ne pas avoir troublé la quiétude des quelques crabes des sables qui pondaient leurs œufs à quelques pieds de là.

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par tiaremoana le Mer 1 Oct - 8:45

Anecdote à Vivec
par Azenor

Archer de tradition, le bosmer audacieux prénommé Azenor, encore et toujours recherché à Vivec pour le vol d'un casque d'ordonnateur, fut contraint de se jeter à l'eau du sommet du toit d'un canton, esquivant de justesse une ribambelle de sorts d’étourdissement dont les gardes de la capitale abusent et s’enorgueillissent. La chute, bien que théâtrale fut amortie par l'onde océane qui engouffra comme un Léviathan le frêle effarouché.

Vivec revêtait son manteau de ténèbres.
Les vampires errants battaient déjà des cils car la Lune se figurait sous les fils vaporeux d'un crépuscule navel.

Le peuple de l'elfe fuyant s’était lié en des ères séculaires aux esprits de la nature. Ondine et naïades s’enjouaient à chaque fois qu’un de ses pédestres aux oreilles de roseau incantait leur aide si précieuse. Azenor, étourdi au fin fond du tumulte aquatique, murmura en son âme une rune qu'il tenait de son père, tout comme lui, la tenait du sien. Sitôt la prière accomplie, les mânes marines, dont l’apparition se faisait toujours précéder de rayonnements opalins aux formes féminines, embrassèrent le presque-noyé et en un souffle l’élevèrent à la cime des eaux.

L’esprit aiguisé par cette vivace émergence et la morsure du vent du sud tant ivre de sel, Azenor s’empressa le fouler les vagues vers la terre, délaissant Vivec la fastueuse à ses rumeurs et à ses drames. Les manifestations qui soutenaient la marche de l’archer pénétrèrent les profondeurs dès lors que celui-ci fut en mesure de s’allonger sur la grève.

Plongeant ses mains dans les poches de son sac en peau de netch, Azenor tout en s’égouttant fit le bilan des dégâts causés par la chute. Plusieurs parchemins étaient devenus inutilisables ; l’encre estompée et le papier trop fin l’obligeait à se débarrasser de ses plus nobles manuscrits. Une fiole avait perdu son goulot et, à la pestilence qui suintait de sa blouse de cuir, il était de toute évidence que le verre vidé avait contenu le musc d’insecte des mages telvannis.

Par quelle miracle ou bonne augure, la flûte de sage femme cendrais qui ballottait à sa taille ne s’était-elle pas détachée ? Désensablant le bec, Azenor plantant sa dague sur le sol, et s’étira un moment en observant le sommet d’où il avait eu la folie de s’élancer. Les ordonnateurs s’en étaient retournés à leur poste.


Tout redevint calme.


« Si seulement j’avais des ailes. » confia l’elfe au silence pénétrant.
Pensif et conquis par les couleurs obscurcies de la végétation, il s’abandonna pour la nuit, abrité par un rocher angulaire, en ayant soin de ne pas troubler la quiétude des quelques crabes des sables qui pondaient leurs œufs à quelques pieds de là.




j'ai changé quelques petites choses dans la forme grammaticale mais là je bute car ça ne veux rien dire :



Azenor s’empressa le fouler les vagues vers la terre



qu'en penses-tu??

tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par a3jv le Mer 1 Oct - 13:22

Dans le contexte, c'est assez juste mais ça prête à confusion. De plus il faut lire "de" à la place de "le".
Il marche donc sur les vagues en direction de la terre.

On pourrait peu-être remplacer par : "Azenor, foulant les vagues, s'empressa vers la terre." ou "Foulant les vagues, Azenor s'empressa vers la terre." Pour garder l'esprit de base et les mots de l'auteur.

_________________
Les choses n'ont que l'importance ou la valeur qu'on leur donne.
a3jv
a3jv

Nombre de messages : 912
Localisation : Sous le soleil de la Cerdagne
Date d'inscription : 10/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par OraNN le Mer 1 Oct - 15:46

Ça cloche encore à l'oreille je trouve... Peut-être "Azenor, foulant les vagues, s'empressa de rejoindre la terre."

Merci Tiaremoana pour la correction! ^^

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par a3jv le Jeu 2 Oct - 9:10

OraNN a écrit:Ça cloche encore à l'oreille je trouve... Peut-être "Azenor, foulant les vagues, s'empressa de rejoindre la terre."
Oui, je pense que c'est mieux mais j'inverserais l'ensemble de la phrase :

"Délaissant Vivec la fastueuse à ses rumeurs et à ses drames, Azenor, foulant les vagues, s'empressa de rejoindre la terre."

_________________
Les choses n'ont que l'importance ou la valeur qu'on leur donne.
a3jv
a3jv

Nombre de messages : 912
Localisation : Sous le soleil de la Cerdagne
Date d'inscription : 10/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] Anecdote à Vivec, par Azenor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum