[livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Aller en bas

[livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Message par OraNN le Mer 30 Juil - 19:46

Au sujet de l'auteur Souricier gris, voir le message contenant les "poèmes cendrais".

-----------------------

L'hymne mortelle

Par Souricier gris

***

Transcription d'une discution entre un dunmer et son élève, au prémisce de la guerre avec l'empire. Traduction du chambellan impérial de sa majesté. Texte original détenu par un "ancêtre".

***

"Que dis tu ? Qu'ils ont osé se levé contre nos pères ? Ces impériaux ont du toupet en plus d'être les enfants de la folie ! Mais celà devait arrivé, c'est naturel, malheureusement."

"Alors vous nous pensez vaincu ?"

"Refléchis, quel espoir a une race qui vit aussi longtemps que la notre. Notre natalité n'est pas si grande et notre peuple n'est pas assez vaste pour se remettre d'une guerre durable contre des êtres qui ont si peu de temps qu'ils préferrent le gaspiller en action plutôt qu'en reflexion."

"Mais justement, nous sommes immortelles alors qu'eux n'ont que des brides du savoir que nous pouvons acquerir."

"Oui, et jamais ils ne pourront voir les choses comme nous. Mais sur bien des aspects tu es encore bien jeune, mon ami. Bien évidemment, tu reconnais la sagesse du temps écoulé à la différence de ces humains qui ne respectent rien d'autre que leur vue des choses, et encore , avec bien des difficultés. Mais tu es bien naif de percevoir notre force plutot que notre faiblesse. Car de surcroit, notre force est notre faiblesse ! La plupart des notres, comme toi, se persuaderont de notre survivance au vu de notre espérance de vie. D'autres vont penser que notre territoire est bien assez étendues pour que jamais ils ne nous eradictent. Et la majorité serat persuadé de notre puissance."

"Et tel est le cas, nous sommes bien plus puissants que les humains."

"Tu oublies que nous mourrons quand même, notre "immortalité" a des limites que l'humain ne connait que trop bien. Même si chacun de nos plus valeureux fait 10 pertes chez l'ennemie avant de mourir ; même cent pertes, combien penses tu que l'humain est capable d'en envoyer ? Pendant combien de temps ? Penses tu vraiment que la guerre va les empecher de procréer ? Non, ils n'en seront que plus actif ! As tu déjà entendu parler de cette technique de survie qu'ils ont mis au point afin de survivre au guerre et qu'ils nomment filles à soldat. Oui, ce sont comme les putains dans un sens, sauf qu'elles ont plus souvent des enfants. N'as tu pas remarqué que là où passe la légion de leur guerriers les plus tenaces, viols et rapines se font plus frequent ? Combien des notres pouvons nous perdre ? Et si tous les plus anciens des notres tombent à la guerre, qu'en serat il de la sagesse millénaire de notre peuple ?"

"Alors vous pensez que nous allons perdre, tout est fini selon votre grande sagesse ? A quoi sert une telle sagesse si aucune force il ne nous reste pour la préserver, même pas l'espoir ?"

"Je te parle comme à un ami, je te livre mon coeur. Mes mots ne doivent pas atteindre l'oreille de notre peuple car nous devons résister du mieux que nous pouvons. Nous devons leur laisser un gout si amer qu'il ne pourront que nous craindre suffisement pour nous respecter. Car non, nous n'avons pas necessairement perdu la guerre au sens où tu l'entends. Nous pourrions même la gagner par les armes et la magie. Mais ce que tu n'as pas entendu, c'est alors que notre sagesse serait remise en question bien plus qu'elle ne l'est actuellement. Pour le moment, ils nous craignent et nous représentons une menace sérieuse. Que nous gagnons la guerre ou non, ils nous craindrons toujours car nous sommes differents. Bien sur, il peut en découler un certain respect de cette peur, mais alors celà voudra dire qu'ils ne nous perçoivent plus comme dangereux, qu'ils nous connaitrons encore mieux pour s'appercevoir que nous ne sommes pas les monstres qu'ils s'immaginent. Que nous somme un peuple de survivants, fier et brave, comme ils pensent l'être. Sage même par bien des aspects, en accord avec le monde dans lequel nous vivons, obéissant a des principes aussi solides et vitaux que les leurs. Comprend tu , Pour que celà arrive, ils doivent vaincre leur peur en apprennt a nous connaitre. Ils doivent avoir une perception de notre culture qui leur soit possible d'envisager. Vois tu où je veux en venir ?"

"Je crois que vous me dites que des fois pour gagner, il faut perdre. Je crains aussi que vous me signaliez qu'alors les anciens ne pourrons vivre dans le monde de demain. Il est même probable que j'entende qu'ils nous faillent les percevoir comme nos égaux. J'espère ne pas entendre qu'ils deviendrons nos maîtres et nos juges."

"Tu as toujours eu l'esprit affuté mon élève. J'espère aussi que celà n'arrivera pas. Mais un jour les autres peuple seront parmis nous, dans nos terres, croyant êtres nos égaux... Qu'ils aient vaincu au cours des guerres qui s'averreront toujours trop longue pour notre peuple ou que la paix se soient installé et qu'ils viennent avec leur commerce. Une jour ils seront là, ils nous jugeront sans rien connaitre de la véritble histoire du monde, sans même se connaitre eux même. Tous jeunes et sot comme des enfants, un jour ils tueront même les dieux si le destin le leur permet. Et quand il ne restera plus rien, que tout ne serat que secret, que mythe, ils seront encore là."

"Mais nous avons espoir de gagner la guerre, vous l'avez dit vous même."

"Cette espoir nous nous devons de l'entretenir, un adversaire trop facilement vaincu n'inspire que peu de respect. Mais nous sommes plus sages qu'ils ne le pensent. Malgrés notre longévité ou peut être à cause d'elle, nos guerres durent peu longtemps. Alors que les leurs n'ont pas de fin."

"Mais pourquoi leurs guerre n'ont pas de fin, maître ?"

"Tu as déjà oublié qu'ils étaient légion... Nous même nous connaissons le sens de la vendetta. Et c'est donc parce qu'ils ont toujours des morts a venger, trop de morts... Des survivants de familles de morts, beaucoup, beaucoup trop."

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Message par tiaremoana le Mer 1 Oct - 8:24

L'hymne mortel

Par Souricier gris

***

Transcription d'une discussion entre un dunmer et son élève, aux prémices de la guerre avec l'empire. Traduction du chambellan impérial de sa majesté. Texte original détenu par un "ancêtre".

***

"Que dis tu ? Qu'ils ont osé se lever contre nos pères ? Ces impériaux ont du toupet en plus d'être les enfants de la folie ! Mais cela devait arriver, c'est naturel, malheureusement."

"Alors vous nous pensez vaincu ?"

"Réfléchis, quel espoir a une race qui vit aussi longtemps que la notre. Notre natalité n'est pas si grande et notre peuple n'est pas assez vaste pour se remettre d'une guerre durable contre des êtres qui ont si peu de temps qu'ils préfèrent le gaspiller en action plutôt qu'en réflexion."

"Mais justement, nous sommes immortels alors qu'eux n'ont que des bribes du savoir que nous pouvons acquérir."

"Oui, et jamais ils ne pourront voir les choses comme nous. Mais sur bien des aspects tu es encore bien jeune, mon ami. Bien évidemment, tu reconnais la sagesse du temps écoulé à la différence de ces humains qui ne respectent rien d'autre que leur vue des choses, et encore, avec bien des difficultés. Mais tu es bien naïf de percevoir notre force plutôt que notre faiblesse. Car de surcroit, notre force est notre faiblesse ! La plupart des nôtres, comme toi, se persuaderont de notre survivance au vu de notre espérance de vie. D'autres vont penser que notre territoire est bien assez étendu pour que jamais ils ne nous éradiquent. Et la majorité sera persuadé de notre puissance."

"Et tel est le cas, nous sommes bien plus puissants que les humains."

"Tu oublies que nous mourrons quand même, notre "immortalité" a des limites que l'humain ne connait que trop bien. Même si chacun de nos plus valeureux fait 10 pertes chez l'ennemi avant de mourir ; même cent pertes, combien penses tu que l'humain est capable d'en envoyer ? Pendant combien de temps ? Penses tu vraiment que la guerre va les empêcher de procréer ? Non, ils n'en seront que plus actifs ! As-tu déjà entendu parler de cette technique de survie qu'ils ont mise au point afin de survivre à la guerre et qu'ils nomment filles à soldat. Oui, ce sont comme les putains dans un sens, sauf qu'elles ont plus souvent des enfants. N'as tu pas remarqué que là où passe la légion de leurs guerriers les plus tenaces, viols et rapines se font plus fréquent ? Combien des nôtres pouvons-nous perdre ? Et si tous les plus anciens des nôtres tombent à la guerre, qu'en sera il de la sagesse millénaire de notre peuple ?"

"Alors dans votre grande sagesse vous pensez que nous allons perdre, que tout est fini? A quoi sert une telle sagesse si aucune force ne nous reste pour la préserver, même pas l'espoir ?"

"Je te parle comme à un ami, je te livre mon cœur. Mes mots ne doivent pas atteindre l'oreille de notre peuple car nous devons résister du mieux que nous pouvons. Nous devons leur laisser un goût si amer qu’ils ne pourront que nous craindre suffisamment pour nous respecter. Car non, nous n'avons pas nécessairement perdu la guerre au sens où tu l'entends. Nous pourrions même la gagner par les armes et la magie. Mais ce que tu n'as pas entendu, c'est qu’alors que notre sagesse serait remise en question bien plus qu'elle ne l'est actuellement. Pour le moment, ils nous craignent et nous représentons une menace sérieuse. Que nous gagnons la guerre ou non, ils nous craindront toujours car nous sommes différents. Bien sur, il peut en découler un certain respect de cette peur, mais alors cela voudra dire qu'ils ne nous perçoivent plus comme dangereux, qu'ils nous connaitrons encore mieux pour s'apercevoir que nous ne sommes pas les monstres qu'ils s'imaginent. Que nous somme un peuple de survivants, fier et brave, comme ils pensent l'être. Sage même par bien des aspects, en accord avec le monde dans lequel nous vivons, obéissant à des principes aussi solides et vitaux que les leurs. Comprends tu? Pour que cela arrive, ils doivent vaincre leur peur en apprenant à nous connaitre. Ils doivent avoir une perception de notre culture qui leur soit possible d'envisager. Vois tu où je veux en venir ?"

"Je crois que vous me dites que des fois pour gagner, il faut perdre. Je crains aussi que vous me signaliez qu'alors les anciens ne pourront vivre dans le monde de demain. Il est même probable que j'entende qu'ils nous faillent les percevoir comme nos égaux. J'espère ne pas entendre qu'ils deviendrons nos maîtres et nos juges."

"Tu as toujours eu l'esprit affuté mon élève. J'espère aussi que cela n'arrivera pas. Mais un jour les autres peuples seront parmi nous, dans nos terres, croyant êtres nos égaux... Qu'ils aient vaincu au cours des guerres qui s'avéreront toujours trop longue pour notre peuple ou que la paix se soient installée et qu'ils viennent avec leur commerce. Un jour ils seront là, ils nous jugeront sans rien connaitre de la véritable histoire du monde, sans même se connaitre eux même. Tous jeunes et sots comme des enfants, un jour ils tueront même les dieux si le destin le leur permet. Et quand il ne restera plus rien, que tout ne sera plus que secret, que mythe, ils seront encore là."

"Mais nous avons espoir de gagner la guerre, vous l'avez dit vous même."

"Cet espoir nous nous devons de l'entretenir, un adversaire trop facilement vaincu n'inspire que peu de respect. Mais nous sommes plus sages qu'ils ne le pensent. Malgré notre longévité ou peut être à cause d'elle, nos guerres durent peu longtemps. Alors que les leurs n'ont pas de fin."

"Mais pourquoi leurs guerre n'ont pas de fin, maître ?"

"Tu as déjà oublié qu'ils étaient légion... Nous même, nous connaissons le sens de la vendetta. Et c'est donc parce qu'ils ont toujours des morts à venger, trop de morts... Des survivants de familles de morts, beaucoup, beaucoup trop."
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Message par OraNN le Mer 1 Oct - 15:36

Encore merci Smile

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Message par tiaremoana le Mer 3 Déc - 6:52

^^
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [livre] L'hymne mortelle, par Souricier gris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum