[Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Aller en bas

[Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par OraNN le Ven 25 Mai - 17:22

La découverte de l'Archipel de Pertevue, tome cinquième
Par Kalar Guio, secrétaire de Huriul, diplomate au service de l'Empereur

Notre surprise fut grande d'entendre prononcer des mots que nous comprenions. Certes l'accent était rude mais le sens était facile à deviner. Mon maître, en bon diplomate qu'il était, s'il fut suppris, ne l'afficha pas. Il répondit clairement et distinctement que nous étions effectivement des ambassadeurs de paix. Il demanda de façon posée comment il connaissait notre langue.
- Il y a de nombreuses saisons, autres étrangers sont arrivés. Ils ressemblaient vous mais différents vous. Ils ont attaqués nous et nous avons défendus nos vies. Nous avons capturé un ou deux et, pour être prêt si ils revenaient, nous avons transmis de génération en génération la langue.
Au fil de la discution, nous découvrîmes alors que nous n'étions pas les premiers, que quelques centaines d'années avant, des nordiques aventureux étaient venus avec femmes et enfants. Une guerre s'était déclanchée entre les deux peuples. Les wyrmers l'avaient remportées non sans souffrance et depuis ce jour, le roi solet régnait sur Quiteterre et sur le peuple wyrmer.

Il va sans dire que ce traducteur facilita grandement nos relations. Nous économisames des mois voir des années d'un long et laborieux apprentissage de la langue. Trois personnes parlaient le cyrodilléen et leurs progrès furent rapide à notre contact dans les semaines suivantes.

Pour l'heure, notre premier entretien, après l'histoire du peuple wyrmer, en vînt assez rapidement à des questions concrètes. Il semblait que le wyrmer parlant le cyrodiléens nous transmettait les craintes de son peuple et de son roi:
- Nous voulons savoir vous vouloir rester en Kédizis?
- Nous sommes disposés à vous apportez nos connaissances et nos biens, aussi nous pouvons rester tant que nous sommes les bienvenus. Nous ne désirons pas la guerre et les nordiques que vous avez combattu sont aujourd'hui dirigés par notre Empereur. Il n'y a aucun risque qu'un nouveau conflit comme vous l'avez connu autrefois se produise.
- Pourquoi vous être arrétés ici?
- A l'est d'ici, par dela l'océan, de puissants ennemis, que nous combattons depuis des siècles, possèdent leur territoire d'origine. Ils ont longtemps eu l'initiative des opérations militaires, nous envahissant à plusieurs reprises et sémant le malheur et la destruction dans notre chère Tamriel. Notre Empereur Uriel III a recemment entrepris de nous libérer de ce fléau et a décidé de mener, dans les années à venir une guerre chez eux. Une expédition d'avant garde a découvert par hasard votre Archipel que nous nommons Pertevue. L'empire a alors décidé d'envoyé notre groupe pour mieux en connaître les particularités.

Le roi et l'assemblée des nobles furent satisfaits de nos réponses. Mon maitre pratiquait l'éloquence avec une très forte maîtrise. Loin de moi l'idée de rabaisser ce peuple merveilleux que sont les wyrmers, mais, par leur isolement, ils n'avaient pas une aussi grande connaissance des rouages de la politique continentale. Ils acceptèrent sans mettre en doute notre parole et le fait que nous n'étions venu qu'avec de bon sentiments. Devant moi, je voyais pourtant très bien le responsable militaire de l'expédition qui semblait ronger son frein en se demandant quand le diplomate impérial en viendrait aux questions de fond: pouvons nous et surtout quand allons-nous établir l'avant-poste sur ces îles. Pour lui et l'ensemble des soldats, les wyrmers étaient un peuple, certe original, mais qui n'avait ni les moyens, ni même le droit de s'opposer à la marche de l'empire.


Mon maitre, pour appuyer ses propos, présenta les différents responsables de l'expédition, en insistant bien sur les savants. Son homologue wyrmer parla alors d'une société de savants appellée la corporation des ingénieurs qui pourrait leur partager un certain nombre de connaissances. Quand Huriul présenta les militaires, il n'incista pas sur leurs objectifs. Je devinait qu'il laissait cela pour plus tard.

La discusion alla bon train quand le roi wyrmer demanda via son traducteur une description de notre empire. Mon maitre s'en donna a coeur choix en éloge et en compliment en saluant le destin de notre empereur Uriel III, un destin d'unité de Tamriel autour de sa couronne et de paix. Je n'avais pas remarqué au début, mais, un peu en retrait des nobles, des scribes retranscrivaient dans leur écriture les paroles de mon maître.

Ce faisant, l'échange se dura un petit moment, les dialogues étant allongé de par la double traduction nécessaire à chaque fois. Nous comprîmes en fin d'après-midi que le temps était venu pour nous de nous retirer pour laisser le roi et son conseil discuter. Nous fûmes invités à rester dans des chambres à Quiteterre. Le chef de notre expédition put envoyé un messager à ceux qui était rester aux camps de base. Il fut escorté par un garde argenté.

Nous passâmes notre première nuit dans la capitale envoutante qu'est Kéra-Solec.

Suite dans le tome six

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par Okensh le Ven 25 Mai - 17:49

Precision: C'est Uriel V l'empereur.

Autre chose, le fait de se presenter en temps que super-pacifistes et dire par ailleurs qu'ils partent pour envahir le voisin... :green:
Okensh
Okensh

Nombre de messages : 217
Age : 32
Localisation : Tours
Date d'inscription : 29/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par OraNN le Ven 25 Mai - 21:00

Bien vu pour Uriel V, j'ai confondu avec le chouchou du Gouverneur ^^

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par Okensh le Ven 25 Mai - 22:09

OraNN a écrit:j'ai confondu avec le chouchou du Gouverneur ^^

C'est Uriel V aussi :re_green:


Dernière édition par le Mer 30 Mai - 8:08, édité 1 fois
Okensh
Okensh

Nombre de messages : 217
Age : 32
Localisation : Tours
Date d'inscription : 29/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par OraNN le Ven 25 Mai - 22:25

Bon bah je sais pas ce qui m'a pris d'aller pécher Uriel III geek

Ah si, ya un ouvrage sur lui à la Bibliothèque de Lindyl :study:

_________________
OraNN
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par Okensh le Sam 26 Mai - 7:50

Sur Uriel III?!

Incroyable!

Verifies que c'est pas deja une faute ca!
Le seul empereur reelement interessant c'est Uriel V.

(L'as fait quoi Uriel III? (voir les breves histoires de l'Empire))
Okensh
Okensh

Nombre de messages : 217
Age : 32
Localisation : Tours
Date d'inscription : 29/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par tiaremoana le Mer 30 Mai - 8:01

en cours de correction
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par tiaremoana le Mer 6 Juin - 7:14

La découverte de l'Archipel de Pertevue, tome cinquième
Par Kalar Guio, secrétaire de Huriul, diplomate au service de l'Empereur

Notre surprise fut grande d'entendre prononcer des mots que nous comprenions. Certes l'accent était rude mais le sens était facile à deviner. Mon maître, en bon diplomate qu'il était, s'il fut surpris, ne l'afficha pas. Il répondit clairement et distinctement que nous étions effectivement des ambassadeurs de paix. Il demanda de façon posée a son interlocuteur comment il connaissait notre langue.
- Il y a de nombreuses saisons, autres étrangers sont arrivés. Ils ressemblaient vous mais différents vous. Ils ont attaqués nous et nous avons défendus nos vies. Nous avons capturé un ou deux et, pour être prêt si ils revenaient, nous avons transmis de génération en génération la langue.
Au fil de la discussion, nous découvrîmes alors que nous n'étions pas les premiers, que quelques centaines d'années avant, des nordiques aventureux étaient venus avec femmes et enfants. Une guerre s'était déclanchée entre les deux peuples. Les wyrmers l'avaient remportées non sans souffrance et depuis ce jour, le roi solet régnait sur Quiteterre et sur le peuple wyrmer.

Il va sans dire que ce traducteur facilita grandement nos relations. Nous économisâmes des mois voir des années d'un long et laborieux apprentissage de la langue. Trois personnes parlaient le cyrodilléen et leurs progrès furent rapides à notre contact dans les semaines suivantes.

Pour l'heure, notre premier entretien, après l'histoire du peuple wyrmer, en vînt assez rapidement à des questions concrètes. Il semblait que le wyrmer parlant le cyrodiléens nous transmettait les craintes de son peuple et de son roi:
- Nous voulons savoir vous vouloir rester en Kédizis?
- Nous sommes disposés à vous apportez nos connaissances et nos biens, aussi nous pouvons rester tant que nous sommes les bienvenus. Nous ne désirons pas la guerre et les nordiques que vous avez combattus sont aujourd'hui dirigés par notre Empereur. Il n'y a aucun risque qu'un nouveau conflit comme vous l'avez connu autrefois se produise.
- Pourquoi vous être arrêtés ici?
- A l'est d'ici, par delà l'océan, de puissants ennemis, que nous combattons depuis des siècles, possèdent leur territoire d'origine. Ils ont longtemps eu l'initiative des opérations militaires, nous envahissant à plusieurs reprises et semant le malheur et la destruction dans notre chère Tamriel. Notre Empereur Uriel III a récemment entrepris de nous libérer de ce fléau et a décidé de mener, dans les années à venir une guerre chez eux. Une expédition d'avant garde a découvert par hasard votre Archipel que nous nommons Pertevue. L'empire a alors décidé d'envoyé notre groupe pour mieux en connaître les particularités.

Le roi et l'assemblée des nobles furent satisfaits de nos réponses. Mon maître pratiquait l'éloquence avec une très forte maîtrise. Loin de moi l'idée de rabaisser ce peuple merveilleux que sont les wyrmers, mais, par leur isolement, ils n'avaient pas une aussi grande connaissance des rouages de la politique continentale. Ils acceptèrent sans mettre en doute notre parole et le fait que nous n'étions venu qu'avec de bons sentiments. Devant moi, je voyais pourtant très bien le responsable militaire de l'expédition qui semblait ronger son frein en se demandant quand le diplomate impérial en viendrait aux questions de fond: pouvons nous et surtout quand allons-nous établir l'avant-poste sur ces îles. Pour lui et l'ensemble des soldats, les wyrmers étaient un peuple, certes original, mais qui n'avait ni les moyens, ni même le droit de s'opposer à la marche de l'empire.


Mon maître, pour appuyer ses propos, présenta les différents responsables de l'expédition, en insistant bien sur les savants. Son homologue wyrmer parla alors d'une société de savants appelée la corporation des ingénieurs qui pourrait partager avec eux un certain nombre de connaissances. Quand Huriul présenta les militaires, il n'insista pas sur leurs objectifs. Je devinais qu'il laissait cela pour plus tard.

La discussion alla bon train quand le roi wyrmer demanda via son traducteur une description de notre empire. Mon maître s'en donna a coeur choix en éloge et en compliment en saluant le destin de notre empereur Uriel III, un destin d'unité de Tamriel autour de sa couronne et de paix. Je n'avais pas remarqué au début, mais, un peu en retrait des nobles, des scribes retranscrivaient dans leur écriture les paroles de mon maître.

Ce faisant, l'échange se dura un petit moment, les dialogues étant allongé de par la double traduction nécessaire à chaque fois. Nous comprîmes en fin d'après-midi que le temps était venu pour nous de nous retirer pour laisser le roi et son conseil discuter. Nous fûmes invités à rester dans des chambres à Quiteterre. Le chef de notre expédition put envoyé un messager à ceux qui était rester aux camps de base. Il fut escorté par un garde argenté.

Nous passâmes notre première nuit dans la capitale envoûtante qu'est Kéra-Solec.

Suite dans le tome six
tiaremoana
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] La découverte de l'Archipel tome V

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum