[Livre] Histoire des héros wyrmers III (Okensh)

Aller en bas

[Livre] Histoire des héros wyrmers III (Okensh)

Message par OraNN le Ven 18 Mai - 9:41

Tome III: la Préparation

Lors d'une seconde réunion entre chefs, à Erridiz, il a été décidé que les Wyrmers entreraient en guerre contre l'envahisseur barbare.

Maintenant que l'unité du peuple était conclue, certaines choses étaient plus faciles à mettre en place.

Seulement, d'autres l'étaient moins.

Je demandai à Lorken qui déciderait des actions des Wyrmers. Il me répondit que c'était tous les chefs Wyrmers et il ne fut pas surpris quand je lui dit qu'il avait l'air de diriger seul les Wyrmers. C'est à ce moment-là que les autres en prirent conscience.

Il dit alors qu'il fallait un guide aux Wyrmers et que pour l'instant il prenait la plus haute place, pour le bien de tous. Lorken n'était pas une mauvaise personne, et j'étais d'accord avec lui en ce qui concerne le guide. Alors, pourquoi pas lui après tout. Seulement, ma question irrita alors les autres qui se crurent manipulés. Je ne pensais pas déclencher cela.

Lorken dit alors qu'une fois les Nordiques partis, les chefs se réuniraient pour voir comment allait fonctionner l'organisation wyrmer, enfin si tout le monde était d'accord.

Et tous l'étaient.

Thrékin, le jeune chef de Xhaan, dit que nous devions nous préoccuper des Nordiques. Il avait tout à fait raison, il fallait écraser la menace.

Je proposai donc aux autres chefs de faire venir des "guerriers" de leurs villages, ainsi que les quelques mages Wyrmers de l'époque. Ils acquiéscèrent.

Donc, chacun retourna dans sa tribu pour ramener ceux qu'ils pensaient les meilleurs.

Quant à moi, je dus choisir aussi l'élite dans mon peuple.

Lorsque tous revinrent, nous avions une armée de deux cent quatre soldats, tous masculins.

Une autre réunion suivit, réunion que nous commençions déjà à appeler Réunion du Conseil.

Et cette réunion fut importante pour l'organisation wyrmer ainsi que pour la suite de la guerre. C'est dans cette réunion que Lorken, après l'approbation de tous les chefs en place devint Roi des Wyrmers. Comme cela, les décisions prises pour la nouvelle armée wyrmer seraient plus faciles, le Roi dirigeant l'armée seul [note du traducteur: a l'époque seulement]. Ensuite, il fut décidé que des arbres allaient être coupés pour faire des armes et des défenses pour les soldats.

Donc, les jours qui suivirent furent exclusivement réservés à la préparation de la guerre.

Les soldats allèrent au nord du village, dans la forêt de Grabhal [note du traducteur: forêt qui n'existe plus à ce jour], et découpèrent des arbres. En trois jours, les apprentis bûcherons avaient confectionné plus de cent armes et boucliers de bois. Pendant ce temps, les quatre mages Wyrmers s'entraînaient sous mes yeux. Gondolècosy, le plus sage et le plus vieux apprenait aux autres, Trosinn, Farann et Chima, les sorts qu'il connaissait depuis des années. A part Gondolécosy, les autres étaient très jeunes. Trosinn et Chima sortaient de l'adolescence, et Farann était un peu plus vieux, il devait avoir vu vingt-cinq récoltes.

Une fois équipés, il fallait savoir comment approcher les Nordiques.

Certains pensaient qu'il fallait attaquer rapidement, en courant sur l'ennemi, et d'autres étaient plutôt pour s'approcher lentement et furtivement à l'aube. Et comme je le dis à Lorken, lorsqu'il me le demanda, j'étais pour les deux à la fois. Une approche furtive à l'aube au début puis pour ne pas perdre de temps, foncer sur l'ennemi alors qu'ils dormaient encore.

Lorken prit ma solution.

S'en était décidé, la bataille se passerait le lendemain, à l'aube.

Note du traducteur

Ce texte est la traduction en langue commune du texte original écrit en basique wyrmer. Il est important de rappeler que le texte d'origine à été écrit il y a très longtemps, Sisdinn a écrit son oeuvre à la fin de sa vie alors qu'il a vécu ces événements vers le début de son existence, quelques éléments sont faux. Notez que le passage du wyrmer en langue impériale est très difficile, car les Wyrmers de cette époque n'avaient aucune base de langue commune, ce qui n'est plus le cas après l'arrivée des Nordiques, ainsi quelques éléments ont quelque peu dénaturé la traduction.

L'Histoire des héros Wyrmers

Tome III: la Préparation

Sisdinn

traduit par Werin Thrémac

_________________
avatar
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Tome III corrigé

Message par Yr d'Uab le Lun 21 Mai - 9:02

Tome III: la Préparation

Lors d'une seconde réunion entre chefs, à Erridiz, il a été décidé que les Wyrmers entreraient en guerre contre l'envahisseur barbare.

Maintenant que l'unité du peuple était conclue, certaines choses étaient plus faciles à mettre en place.

Seulement, d'autres l'étaient moins.

Je demandai à Lorken qui déciderait des actions des Wyrmers. Il me répondit que c'était tous les chefs Wyrmers et il ne fut pas surpris quand je lui dis qu'il avait l'air de diriger seul les Wyrmers. C'est à ce moment-là que les autres en prirent conscience.

Il dit alors qu'il fallait un guide aux Wyrmers et que pour l'instant il prenait la plus haute place, pour le bien de tous. Lorken n'était pas une mauvaise personne, et j'étais d'accord avec lui en ce qui concerne le guide. Alors, pourquoi pas lui après tout. Seulement, ma question irrita alors les autres qui se crurent manipulés. Je ne pensais pas déclencher cela.

Lorken dit alors qu'une fois les Nordiques partis, les chefs se réuniraient pour voir comment allait fonctionner l'organisation wyrmer, enfin si tout le monde était d'accord.

Et tous l'étaient.

Thrékin, le jeune chef de Xhaan, dit que nous devions nous préoccuper des Nordiques. Il avait tout à fait raison, il fallait écraser la menace.

Je proposai donc aux autres chefs de faire venir des "guerriers" de leurs villages, ainsi que les quelques mages Wyrmers de l'époque. Ils acquiescèrent.

Donc, chacun retourna dans sa tribu pour ramener ceux qu'ils pensaient les meilleurs.

Quant à moi, je dus choisir aussi l'élite dans mon peuple.

Lorsque tous revinrent, nous avions une armée de deux cent quatre soldats, tous masculins.

Une autre réunion suivit, réunion que nous commençions déjà à appeler Réunion du Conseil.

Et cette réunion fut importante pour l'organisation wyrmer ainsi que pour la suite de la guerre. C'est dans cette réunion que Lorken, après l'approbation de tous les chefs en place devint Roi des Wyrmers. Comme cela, les décisions prises pour la nouvelle armée wyrmer seraient plus faciles, le Roi dirigeant l'armée seul [note du traducteur: a l'époque seulement]. Ensuite, il fut décidé que des arbres allaient être coupés pour faire des armes et des défenses pour les soldats.

Donc, les jours qui suivirent furent exclusivement réservés à la préparation de la guerre.

Les soldats allèrent au nord du village, dans la forêt de Grabhal [note du traducteur: forêt qui n'existe plus à ce jour], et découpèrent des arbres. En trois jours, les apprentis bûcherons avaient confectionné plus de cent armes et boucliers de bois. Pendant ce temps, les quatre mages Wyrmers s'entraînaient sous mes yeux. Gondolècosy, le plus sage et le plus vieux apprenait aux autres, Trosinn, Farann et Chima, les sorts qu'il connaissait depuis des années. A part Gondolécosy, les autres étaient très jeunes. Trosinn et Chima sortaient de l'adolescence, et Farann était un peu plus vieux, il devait avoir vu vingt-cinq récoltes.

Une fois équipés, il fallait savoir comment approcher les Nordiques.

Certains pensaient qu'il fallait attaquer rapidement, en courant sur l'ennemi, et d'autres étaient plutôt pour s'approcher lentement et furtivement à l'aube. Et comme je le dis à Lorken, lorsqu'il me le demanda, j'étais pour les deux à la fois. Une approche furtive à l'aube au début puis pour ne pas perdre de temps, foncer sur l'ennemi alors qu'ils dormaient encore.

Lorken prit ma solution.

S'en était décidé, la bataille se passerait le lendemain, à l'aube.


Note du traducteur :

Ce texte est la traduction en langue commune du texte original écrit en basique wyrmer. Il est important de rappeler que le texte d'origine à été écrit il y a très longtemps, Sisdinn a écrit son oeuvre à la fin de sa vie alors qu'il a vécu ces événements vers le début de son existence, quelques éléments sont douteux. Notez que le passage du wyrmer en langue impériale est très difficile, car les Wyrmers de cette époque n'avaient aucune base de langue commune, ce qui n'est plus le cas après l'arrivée des Nordiques, ainsi quelques éléments ont quelque peu dénaturé la traduction.

L'Histoire des héros Wyrmers

Tome III: la Préparation

Sisdinn

traduit par Werin Thrémac

Yr d'Uab

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 26/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

corrections

Message par tiaremoana le Mer 30 Mai - 7:26

Tome III: la Préparation

Lors de la seconde réunion entre chefs, à Erridiz, il fût décidé que les Wyrmers entreraient en guerre contre l'envahisseur barbare.

Maintenant que l'unité du peuple était conclue, certaines choses seraient plus faciles à mettre en place.

Seulement, d’autres le seraient moins …...

Je demandai à Lorken le nom de celui qui déciderait des actions des Wyrmers. Il me répondit que c'était tous les chefs Wyrmers mais il n’eut pas l’air surpris quand je lui dis qu'il semblait diriger seul les Wyrmers. C'est à ce moment-là que je vis les autres en prendre conscience.

Il dit alors qu'il fallait un guide aux Wyrmers et que pour l'instant il prenait la plus haute place, pour le bien de tous. Lorken n'était pas une mauvaise personne, et j'étais d'accord avec lui en ce qui concerne le guide. Alors, pourquoi pas lui après tout. Seulement, ma question irrita alors les autres qui se crurent manipulés. Je ne pensais pas déclencher cela.

Lorken dit alors qu'une fois les Nordiques partis, les chefs se réuniraient pour définir le fonctionnement de l'organisation wyrmer, enfin si tout le monde était d'accord.

Et tous le furent.

Thrékin, le jeune chef de Xhaan, dit que nous devions nous préoccuper des Nordiques. Il avait tout à fait raison, il fallait écraser la menace.

Je proposai donc aux autres chefs de rassembler les "guerriers" de leurs villages, ainsi que les quelques mages Wyrmers de l'époque. Ils acquiescèrent.

Ceci défini, chacun retourna dans sa tribu afin de ramener ceux qu'ils pensaient les meilleurs.

Quant à moi, je dus choisir aussi l'élite des soldats de mon peuple.

Lorsque tous revinrent, nous avions une armée de deux cent quatre combattants, tous masculins.

Une autre réunion suivit, réunion que nous commencions déjà à appeler Réunion du Conseil.

Et cette réunion fut importante pour l'organisation wyrmer ainsi que pour la suite de la guerre. En effet c’est à ce moment que Lorken, après l'approbation de tous les chefs en place devint Roi des Wyrmers. Ainsi, les décisions prises pour la nouvelle armée wyrmer seraient plus faciles à mettre en application, le Roi dirigeant l'armée seul [note du traducteur: à cette époque là seulement]. Ensuite, il fut décidé que des arbres seraient coupés pour fabriquer des armes et des défenses pour les soldats.

Donc, les jours qui suivirent furent exclusivement réservés à la préparation de la guerre.

Les soldats allèrent au nord du village, dans la forêt de Grabhal [note du traducteur: forêt qui n'existe plus à ce jour], et abattirent les arbres nécessaires. En trois jours, les apprentis bûcherons avaient confectionné plus de cent armes et boucliers de bois. Pendant ce temps, les quatre mages Wyrmers s'entraînaient sous mes yeux. Gondolècosy, le plus sage et le plus vieux apprenait aux autres, Trosinn, Farann et Chima, les sorts qu'il connaissait depuis des années. A part Gondolécosy, les autres étaient très jeunes. Trosinn et Chima sortaient de l'adolescence, et Farann était un peu plus vieux, il devait avoir vu vingt-cinq récoltes.

Une fois équipés, une nouvelle questions se posa : comment approcher les Nordiques.

Certains pensaient qu'il fallait attaquer rapidement, en courant sur l'ennemi, et d'autres étaient plutôt pour s'approcher lentement et furtivement à l'aube. Et comme je le dis à Lorken, lorsqu'il me le demanda, j'étais pour les deux à la fois. Une approche furtive à l'aube au début puis pour ne pas perdre de temps, foncer sur l'ennemi alors qu'ils dormaient encore.

Lorken prit ma solution.

La décision fut prise, la bataille se déroulerait le lendemain, à l'aube.


Note du traducteur :

Ce texte est la traduction en langue commune du texte original écrit en basique wyrmer. Il est important de rappeler que le texte d'origine à été écrit il y a très longtemps, Sisdinn a écrit son oeuvre à la fin de sa vie alors qu'il a vécu ces événements vers le début de son existence, quelques éléments sont douteux. Notez que le passage du wyrmer en langue impériale est très difficile, car les Wyrmers de cette époque n'avaient aucune base de langue commune, ce qui n'est plus le cas après l'arrivée des Nordiques, ainsi quelques éléments ont quelque peu dénaturé la traduction.

L'Histoire des héros Wyrmers

Tome III: la Préparation

Sisdinn

traduit par Werin Thrémac
avatar
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Histoire des héros wyrmers III (Okensh)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum