[Livre] Les rites funéraires wyrmers

Aller en bas

[Livre] Les rites funéraires wyrmers

Message par OraNN le Lun 17 Avr - 16:56

Les rites funéraires wyrmers

Par Stapheb Drepayima

Les cérémonies qui accompagnent la mort d'un wyrmer sont très importantes dans la culture de ce peuple comme dans beaucoup d'autres. Cependant, l'approche des wyrmers au sujet du passage vers l'au-delà est très différentes de la plupart des civilisations de Tamriel et cela tient à plusieurs facteurs.

Tout d'abord, retraçons les étapes des cérémonies mortuaires. A la suite du décés d'un wyrmer, dans le cas où celui-ci meurt de façon naturelle ou de maladie, il est immédiatement enveloppé dans un drap de la tête aux pieds afin d'éviter la propagation de maladie. Il conserve ces vêtements que plus personne n'a le droit de toucher, par crainte toujours de la maladie. Ensuite, il est immédiatement conduit par des hommes de la famille jusqu'à la plage la plus proche. La procession s'en va serainement, sans explosion de tristesse, vers la dernière demeure du défunt: l'okam (la mer). Là, une sorte d'hotel est rapidement construits avec les matériaux des environs (bois, pierres, végétation...). La forme de l'autel n'a pas d'importance particulière, l'essentiel étant que le corps du Wyrmer repose parmi les différents esprits de Kédizis. Le corps est ainsi laisser pendant plusieurs heures, voir un à deux jours, solidement protéger des intempéries par le draps qui l'enveloppe. Juste avant de se séparer définitivement du corps, la famille du défunt rend un dernier hommage, toujours dans le cadre du cercle privé. Enfin, le corps est chargé sur un petit radeau de bois, bien lesté et solidement protégé pour ne pas qu'il puisse se détacher. Enfin, le radeau est posé sur la mer puis, alors qu'il s'éloigne de la côte, un archer tire une flèche de feu vers l'embarcation qui s'enflamme. Le deuil de la famille est assez libre, chaque personne décide elle-même quand le moment est venu d'y mettre fin.

La conception spirituelle des enterrements est très interessantes, surtout en référence à la religion primitive des Wyrmers. Le monde de Kédizis est en effet peuplé de très nombreux esprits. Les Wyrmers sont les garants de l'équilibre des esprits des animaux, des végétaux, etc... (voir à ce propos mon ouvrage sur le Mythe de la Création chez les wyrmers). Ces esprits sont tous égaux mais ne vivent plus dans la concorde depuis le désacord de l'okam, la mer, sur la création des animaux. Or, les Wyrmers ont été créé par les îles pour résoudre le problème de la lutte entre les espèces envisagé dés le début par l'okam. J'ai déjà souligner dans mon livre sur le Mythe de la Création wyrmer, que les Wyrmers rejettaient un peu l'okam. Ils n'aiment pas s'aventurer en mer par exemple. Le fait qu'il s'incinèrent sur l'okam leur permet de renouer avec l'esprit supérieur de palt (l'eau) qui a engendré l'okam et ainsi de s'excuser auprès d'elle. De même, le feu permet également au corps de se laisser porter par l'esprit de l'air, et ainsi de rejoindre son père, l'esprit du temps. On voit donc que la vie est la mort sont considérées comme deux moments distincts de l'histoire d'un être mais que la réunion des deux permet de se réconcilier avec tous les esprits, y compris ceux qui ont été plus ou moins délaissé (surtout l'okam) durant la vie.

Après avoir expliquer les funérailles "normales", il est important d'attirer l'attention sur les funérailles exceptionnelles comme celles des Héros wyrmers et des rois. Ces pratiques sont plus récentes que les autres et sont nés du fameux conflit avec les Nordiques. Pour la première fois (du moins, c'est la première fois qu'on en trouve des traces) des individus s'affirment comme étant des figures très importantes de leur vivant et cela justifie des inhumation distinctes des autres: ils vont être enterrés. Le retour à la terre, à l'esprit de maer et surtout à l'esprit des îles, est un honneur qui dévient, après la guerre, plus important que la réconciliation avec tous les esprits. Il s'agit probablement d'une réaction à l'horreur de la guerre, aux nombres de morts et peut-être, même si ça n'ai pas dit dans les écrits, au fait que de nombreux Wyrmers sont morts et n'ont pû être inhummés comme leurs ancêtres. Il y a probablement eut une désafection pour les anciens rites, incapables d'expliquer le monde tel qu'il apparaissait dorénavant. Quoi de plus naturelle que de se tourner vers sa vrai mère et de délaisser l'okam encore plus. Après tout, les étrangers sont venus en naviguant sur l'okam et la mer est donc un peu responsable. Les Héros se sont donc fait inhummer dans la terre, et la nouvelle religion/philosophie qu'on connait actuellement est née. Les premiers rois quand a eu, n'étaient autres que les Héros survivants et il est donc normal qu'ils ai été enterrés également. Les successeurs des rois ont continué la nouvelle pratique et c'est là l'origine de la création du tombeau des rois, au nord-est de l'actuelle Quiteterre.

Pourquoi les simples wyrmers n'ont t-ils pas tous étaient enterrées comme les Héros? Après tout, le boulversement culturel était total et touchait toute la population. A vrai dire, les causes ne sont pas certaines. Il est probable d'abord, qu'une partie de la population soit restée attachée aux traditions. Mais pour ce qui concerne les wyrmers l'ayant rejetée, force est de constater qu'ils y sont revenu aujourd'hui. Certains wyrmers ont dû être enterrés à la mode des Héros dans les premières années qui ont suivi la guerre. Mais peu à peu, çela a disparu. La pression des "traditionalistes"devait être forte. Mais je pense qu'il y a eut surtout un effet conjugué avec la nouvelle religion/philosophie. Celle-ci promeut les différentes voies wyrmers et porte en elle les germes de la culture scientifique, de la rationalité du peuple actuel. Or, enterrer les corps est autrement plus contraignant que les faires "disparaître" en mer. De plus, la religion/philosophie nouvelle, s'attache plus à l'esprit des wyrmers qu'à leur corps matériel et l'inhumation peut alors avoir été vu comme un trop grand respect vis à vis de leur corps plus que de leur esprit. Ces explications sont probablement insuffisantes car les rois ont continués à être enterrés dans leur tombeau et les Héros les plus importants ont été déplacés au coeur même de Quiteterre qui s'est construite définitivement plusieurs décénies après.

Quoi qu'il en soit, comme dans beaucoup d'aspects de la culture et de la civilisation wyrmer, on assiste à la cohabitation plus ou moins expliquée de pensées et de pratiques qui découlent à la fois de la tradition ancestrales et de la tradition plus récente issue de la guerre contre les Nordiques. Encore une fois cette période de l'histoire wymer montre à quelle point elle fut décive dans l'évolution des "enfants des îles".
avatar
OraNN
Admin

Nombre de messages : 1808
Age : 33
Localisation : Un peu partout dans l'Archipel !
Date d'inscription : 16/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pertevue.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Les rites funéraires wyrmers

Message par tiaremoana le Jeu 4 Mai - 16:14

....

Les rites funéraires Wyrmers

Par Stapheb Drepayima

Les cérémonies qui accompagnent la mort d'un Wyrmer sont très importantes dans la culture de ce peuple comme dans beaucoup d'autres. Cependant, l'approche des Wyrmers au sujet du passage vers l'au-delà est très différente de la plupart des civilisations de Tamriel et cela tient à plusieurs facteurs.

Tout d'abord, retraçons les étapes des cérémonies mortuaires. A la suite du décès d'un Wyrmer, dans le cas où celui-ci meurt de façon naturelle ou de maladie, il est immédiatement enveloppé dans un drap de la tête aux pieds afin d'éviter la propagation de la maladie. Il conserve ses vêtements que plus personne n'a le droit de toucher, par crainte toujours de la maladie. Ensuite, il est immédiatement conduit par des hommes de la famille jusqu'à la plage la plus proche. La procession s'en va sereinement, sans explosion de tristesse, vers la dernière demeure du défunt: l'Okam (la mer). Là, une sorte d'hôtel est rapidement construit avec les matériaux des environs (bois, pierres, végétation...). La forme de l'autel n'a pas d'importance particulière, l'essentiel étant que le corps du Wyrmer repose parmi les différents esprits de Kédizis. Le corps est ainsi laissé pendant plusieurs heures, voir un à deux jours, solidement protégé des intempéries par le drap qui l'enveloppe. Juste avant de se séparer définitivement du corps, la famille du défunt rend un dernier hommage, toujours dans le cadre du cercle privé. Ensuite le corps est chargé sur un petit radeau de bois, bien lesté et solidement protégé pour ne pas qu'il puisse se détacher. Enfin, le radeau est mis à la mer puis, alors qu'il s'éloigne de la côte, un archer tire une flèche de feu vers l'embarcation qui s'enflamme. Le deuil de la famille est assez libre, chaque personne décide elle-même quand le moment est venu d'y mettre fin.

La conception spirituelle des enterrements est très intéressante, surtout en référence à la religion primitive des Wyrmers. Le monde de Kédizis est en effet peuplé de très nombreux esprits. Les Wyrmers sont les garants de l'équilibre des esprits des animaux, des végétaux, etc... (Voir à ce propos mon ouvrage sur le Mythe de la Création chez les Wyrmers). Ces esprits sont tous égaux mais ne vivent plus dans la concorde depuis le désaccord de l'Okam, la mer, sur la création des animaux. Or, les Wyrmers ont été créé par les îles pour résoudre le problème de la lutte entre les espèces envisagé dés le début par l'Okam. J'ai déjà souligné dans mon livre sur le Mythe de la Création Wyrmer, que les Wyrmers rejetaient un peu l'Okam. Ils n'aiment pas s'aventurer en mer par exemple. Le fait qu'il s'incinèrent sur l'Okam leur permet de renouer avec l'esprit supérieur de Palt (l'eau) qui a engendré l'Okam et ainsi de s'excuser auprès d'elle. De même, le feu permet également au corps de se laisser porter par l'esprit de l'air, et ainsi de rejoindre son père, l'esprit du temps. On voit donc que la vie est la mort sont considérées comme deux moments distincts de l'histoire d'un être mais que la réunion des deux permet de se réconcilier avec tous les esprits, y compris ceux qui ont été plus ou moins délaissé (surtout l'Okam) durant la vie.

Après avoir expliqué les funérailles "normales", il est important d'attirer l'attention sur les funérailles exceptionnelles comme celles des Héros Wyrmers et des rois. Ces pratiques sont plus récentes que les autres et sont nées du fameux conflit avec les Nordiques. Pour la première fois (du moins, c'est la première fois qu'on en trouve des traces) des individus s'affirment comme étant des figures très importantes de leur vivant et cela justifie des inhumations distinctes des autres: ils vont être enterrés. Le retour à la terre, à l'esprit de Maer et surtout à l'esprit des îles, est un honneur qui devient, après la guerre, plus important que la réconciliation avec tous les esprits. Il s'agit probablement d'une réaction à l'horreur de la guerre, aux nombres de morts et peut-être, même si ça n'est pas dit dans les écrits, au fait que de nombreux Wyrmers sont morts et n'ont pût être inhumés comme leurs ancêtres. Il y a probablement eut une désaffection pour les anciens rites, incapables d'expliquer le monde tel qu'il apparaissait dorénavant. Quoi de plus naturelle que de se tourner vers sa vraie mère et de délaisser l'Okam encore plus. Après tout, les étrangers sont venus en naviguant sur l'Okam et la mer est donc un peu responsable. Les Héros se sont donc fait inhumer dans la terre, et la nouvelle religion/philosophie qu'on connait actuellement est née. Les premiers rois quand a eu (là je ne comprend pas, il manque des mots je pense ?), n'étaient autres que les Héros survivants et il est donc normal qu'ils aient été enterrés également. Les successeurs des rois ont continué la nouvelle pratique et c'est là l'origine de la création du tombeau des rois, au nord-est de l'actuelle Quiteterre.

Pourquoi les simples Wyrmers n'ont t-ils pas tous été enterrés comme les Héros? Après tout, le bouleversement culturel était total et touchait toute la population. A vrai dire, les causes ne sont pas certaines. Il est probable d'abord, qu'une partie de la population soit resté attachée aux traditions. Mais pour ce qui concerne les Wyrmers l'ayant rejetée, force est de constater qu'ils y sont revenus aujourd'hui. Certains Wyrmers ont dû être enterrés à la mode des Héros dans les premières années qui ont suivi la guerre. Mais peu à peu, cela a disparu. La pression des "traditionalistes"devait être forte. Mais je pense qu'il y a eut surtout un effet conjugué avec la nouvelle religion/philosophie. Celle-ci promeut les différentes voies Wyrmers et porte en elle les germes de la culture scientifique, de la rationalité du peuple actuel. Or, enterrer les corps est autrement plus contraignant que les faire "disparaître" en mer. De plus, la religion/philosophie nouvelle, s'attache plus à l'esprit des Wyrmers qu'à leur corps matériel et l'inhumation peut alors avoir été vu comme un trop grand respect vis à vis de leur corps plus que de leur esprit. Ces explications sont probablement insuffisantes car les rois ont continués à être enterrés dans leur tombeau et les Héros les plus importants ont été déplacés au coeur même de Quiteterre qui s'est construite définitivement plusieurs décennies après.

Quoi qu'il en soit, comme dans beaucoup d'aspects de la culture et de la civilisation Wyrmer, on assiste à la cohabitation plus ou moins expliquée de pensées et de pratiques qui découlent à la fois de la tradition ancestrale et de la tradition plus récente issue de la guerre contre les Nordiques. Encore une fois cette période de l'histoire Wyrmer montre à quel point elle fut décisive dans l'évolution des "enfants des îles".
avatar
tiaremoana

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum